Your Body is a Voice !

group pictureYBIAV Cette formation sur le thème de la relation au corps, à travers l'activité culturelle, physique et artistique qu'est la danse contemporaine, a eu lieu à Ganties (dans un gîte et la salle communale du village) dans le sud de la Haute-Garonne, en septembre 2016.

Elle a réuni 25 travailleurs jeunesse et travailleurs sociaux de tous âges et de tous genres (professeur de danse, de théâtre, futurs enseignants, ergothérapeuthe, animateurs socio-culturel…) venus de 7 pays différents – dont la France avec Solafrika – envoyés par nos associations partenaires European Youth Venter Breclav (République Tchèque), Continuous Action (Estonie), Group of European Youth for Change (Roumanie), TheatrEct (Chypre), Center for Intercultural Dialogue (Macédoine) et Regional Center Młodzieży (Pologne). La formation a duré 10 jours durant lesquels les participants ont cohabité , vécu, travaillé, créé et fonctionné collectivement, localement et sainement, dans l'esprit propre à Solafrika.

Les participants ont eu l'occasion de découvrir la danse contemporaine avec Angélique Danguy, une danseuse (compagnie Dorsalis) et une professeur de danse contemporaine et de Flamenco dans le Comminges à l'école des 3A, mais aussi le métier de psychomotricienne, avec Britta Frank, une formatrice estonienne travaillant avec un public d'enfants sourds et aveugles.

Suite à 3 jours d'atelier avec Angélique, les participants ont été amenés à exercer leur créativité et leurs acquis en mettant eux-mêmes en scène une performance de danse, qu'ils ont eu l'occasion de présenter au public du festival de musique d'Urau (31) « Les Urauquoises » qui a accueilli la troupe de danseurs en herbe avec bienveillance et beaucoup d'intérêt, ainsi qu'aux habitants et aux élus de Ganties.
Suite à l'atelier de Britta, autour du travail de la relation au corps chez des enfants lourdement handicapés, à des visionnages de performances artistiques, à des débats et des réflexions sur le thème du corps et de la dans pédagogique, les participants ont aussi mis en place des ateliers d'expression corporelle qu'ils ont proposés aux enfants de l'école de Ganties.

Les objectifs de cette formation ont été atteints ! Ils portaient sur :
-le développement personnel: développer des moyens d'être plus à l'aise avec son corps est synonyme de confiance en soi, d'épanouissement...
-la découverte culturelle (découverte et initiation à la danse contemporaine en tant que pratique et discipline inter-culturelle),
-le développement de la créativité,
-la sensibilisation à l'importance de l'amélioration du mode de vie (alimentation, pratiques physiques et sportives, lutte contre le stress...),
- le développement, notamment à travers des mises en situation et l'intervention de professionnels, d'outils d'expression et d'animation,
-le développement de compétences pour un fonctionnement collectif, démocratique et sain tout au long de la formation.

Un film/livret technique autour de la performance réalisée par les participants et de l'aspect pédagogique du projet, à l'usage des participants et de toutes les personnes intéressées, est en cours de réalisation !


Retour haut de page

Express Out Loud !

group EcoWork L'animation dans l'espace public se veut en soi un outil d'éducation populaire : la population allant à la rencontre de la population. C'est ce que nous voulions provoquer avec ce projet : ouvrir à l'expression, de manière forte puisque dans les rues et accessible à tous. Nous avons réuni des travailleurs de jeunesse de plusieurs pays européens et du Moyen-Orient et travaillé avec eux sur des moyens pédagogiques pour faciliter la rencontre, la confrontation des opinions, la participation et la prise d'initiative citoyenne, en vue d'une évolution positive de nos sociétés en Europe et des pays partenaires du programme Erasmus+.
Durant 11 jours, nous avons réuni 30 personnes, dont 3 formateurs (français, jordanien) dans les villages de Sainte-Croix-Volvestre et Saint-Girons et les rues de Toulouse (ex-région Midi-Pyrénées) lors d'une formation des travailleurs de jeunesse.

Vous pouvez lire le livret créé par les participants durant leur séjour ici ! Bonne lecture !

Ce projet est une coopération entre les associations Continuous Action (Estonie), Néront (Autriche), I-Dare for Sustainable Development (Jordanie), Future in Progress (Roumanie), Baladna (Israel/Palestine), Youth and Civil initiative in Rose Valley (Bulgarie), Euroacción (Espagne) et Solafrika (France).

Nos objectifs étaient :
- Promouvoir l'inclusion sociale et culturelle ainsi que l'expression citoyenne en s'adressant à tous dans l'espace public,
- Découvrir, partager, expérimenter et évaluer des méthodes d'intervention dans l'espace public,
- Adapter l'approche de l'animation dans l'espace public selon le contexte d'intervention,
- Favoriser l'entreprenariat et la prise d'initiative,
- Pratiquer le vivre ensemble et l'interculturalité.

Comme activités, les participants ont pu bénéficier de :
- Animation musicale participative à la fête de la musique de Saint-Girons.
- L'animation dans les espaces publics de nos pays : que font nos associations, qu'est ce qui se fait déjà dans nos pays respectifs ?
- Découverte d'expositions d'opinions citoyennes "Porteurs de paroles" avec la méthode de Matières Prises,
- Découverte du théâtre forum instutitionnel - Animé par l'association Le Temps d'Agir,
- Animation d'un disco-soupe, porteur de paroles et théâtre image sur le marché de Saint-Girons, en partenariat avec l'Espace Non Marchand de Saint-Girons.
- Recontre de l'association La Marmite sur le Pont, créant la rencontre entre les populations des vallées locales,
- L'activisme créatif, réflexions et positionnements, animé par l'association jordanienne I-Dare for Sustainable Development,
- Open Space : espace laissé aux participants pour présenter des activités pouvant être animées dans les espaces publics de nos pays : cirque social, atelier de danse, approfondissement sur la pratique du théâtre forum.
- Freeze mob, ateliers porteur de paroles, criées publiques, clown social, zone gratuite (massages) et autres animations de l'espace public toulousain.

Tout au long de la formation, nous avons proposé des jeux de coopération, des soirées de partage des diverses cultures en présence, ... . L'organisation en groupe s'est faite de manière autogérée sur les actes de la vie quotidienne : cuisine, nettoyage, vaisselle.

Ce projet est diffusé de manière écrite, sonore et audiovisuelle, via les sites internet et pages de réseaux sociaux , des radios et autres médias français et internationaux (notamment Café Babel présent sur le projet) , des associations de terrain ...Nous avons comme objectifs la dynamisation citoyenne et créative des territoires ruraux et la conscientisation des actions citoyennes en milieu urbain. Nous nous adressons, en coopération avec nos partenaires à des travailleurs sociaux et de jeunesse, leurs réseaux, publics cibles et par extension aux populations de ces régions du monde pour leur donner des possibilités d'expression entre eux et pour eux. Nous espérons un effet boule de neige : ce projet a un fort potentiel d'impacter sur les initiatives citoyennes et de favoriser les coopérations en Europe et les pays partenaires de l'Union Européenne


Retour haut de page

Eco-workcamp Technical Leading

group EcoWork La formation «  Eco-Worcamp Technical Leading » s'est déroulée du 24/11 au 04/12 2015 grâce au programme Européen Erasmus+.
Pour cette formation, Solafrika a loué un gîte, à Ste-Croix-Volvestre, pour faire face à l'hiver ariégeois, qui cette année a tardé à venir, ce qui ne nous a pas empêché d’allumer le poêle tous les jours ! Nous étions donc basés à Ste-Croix pour la plupart des activités et nous nous rendions au lieu associatif de Solafrika pour tous les ateliers pratiques.

Nos objectifs étaient de :
- Améliorer les compétences des participants et échanger des bonnes pratiques en animation et en encadrement technique,
- Découvrir et promouvoir des pratiques écologiques,
- Expérimenter l'animation de chantiers écologiques,
- Partager des méthodes pour adapter un chantier à plusieurs publics,
- Pratiquer le « vivre ensemble ».

Nous avons rassemblé et accueilli des partenaires et 25 participants de l'Ukraine, la Belgique, la Macédoine, les Pays-Bas, l'Italie, l'Allemagne, la Grande Bretagne et la France. Avec eux, nous avons échangé, débattu et expérimenté sur le thème de l'animation technique de chantiers autour de la construction écologique. Nous avons la chance d'avoir parmi les participants, de nombreux acteurs de l'insertion et de l'animation auprès des jeunes. Nous avons utilisé des méthodes participatives afin de définir ce qu'est l'animation d'un chantier et les manières d'adaptée à l'encadrement en fonction du public.
En plus des débats, observations, discussions, nous avons proposé des mises en situation d'animation de chantier avec un public « difficile ».
Ce furent 10 jours intenses, avec de très belles rencontres, des liens créés, et de futurs partenariats qui se dessinent.

Vous pouvez feuilleter, en anglais, le livret technique de cette formation, créé par les participants, en cliquant ici ! Bonne lecture !


Retour haut de page

Alternative Communication

group pictureAC La formation de travailleurs de jeunesse européenne «Alternative Communication » menée grâce au programme Erasmus +, s'est déroulée à Bédeille du 28 septembre au 9 octobre 2015.
Cette formation réunissait 24 participants de 7 pays européens : la Bulgarie, la Roumanie, l'Estonie, la République Tchèque, l'Italie, Chypre et la France.
L'objectif de cette formation était de donner des outils aux participants sur la communication alternative en agissant pour une société plus à l'écoute.

Les participants ont réfléchi et travaillé autour de sujets tels que :
- Le clown activisme,
- le détournement de publicité,
- Création et interprétation de scènes de théâtre forum avec l'organisation TheatrEtc,
- Jeu de rôle autour de l'interculturel,

Ces 12 jours ont été très intenses et riches en échanges, discussions, débats animés, sujets divers et variés. Mais surtout, des lien forts se sont créés lors de ces 10 jours de rencontres où la dynamique de groupe a permis ces échanges entre tous les participants. Cette formation a permis à chacun de découvrir de nombreux outils de communication alternative mais aussi de se poser plein de questions sur nos émotions et nos représentations sur le monde.

Merci à tous les intervenants et les participants pour cette belle énergie partagée entre tous.
Vous pouvez feuilleter, en anglais, le livret technique de cette formation, créé par les participants, en cliquant ici ! Bonne lecture !


Retour haut de page

What's in your plate ?

group pictureSTT La formation de travailleurs de jeunesse européenne « What's in your Plate ? » menée grâce au programme Erasmus +, s'est déroulée à Bédeille du 25 août au 1er septembre 2015.

Cette formation réunissait 22 participants, de 7 pays européens : l'Autriche, l'Espagne, la République Tchèque, la Pologne, la Roumanie, le Portugal et la France.
L'objectif de la formation était de réfléchir collectivement à notre alimentation et son impact sur l’environnement.
Les participants ont réfléchi et travaillé autour de sujets tels que :
- Visionnage du film « We feed the World » et le jeu de la ficelle suivi de débats et discussions,
- Réflexion autour de la cuisine en collectivité (avec Pascale, la cuisinière de l'école de Montbrun-Bocage),
- la découverte de la permaculture (avec David Witzeneder de Neront),
- une cueillette de plantes sauvages et un atelier de fabrication de bombes de graines,
- Une Disco Soupe avec l'espace non-marchand du marché de Saint-Girons,
- Une intervention de Slow Food.
Vous pouvez télécharger le livret retraçant toutes les activités ici.

Ces 8 jours ont été très intenses et riches en échanges, discussions, débats animés, sur de nombreux sujets autours de l'écologie. Des lien très fort se sont créés lors de ces 8 jours de rencontres où la dynamique de groupe a permis des échanges entre tous les participants. Cette formation a permis à chacun de découvrir de nombreux outils pour améliorer son impact environnemental concernant son alimentation mais également des outils de sensibilisation des public jeunesse avec qui ils travaillent.
Merci à tous les intervenants et les participants pour cette belle énergie partagée entre tous.


Retour haut de page

Stand Together For Tolerance

group pictureSTT La formation de travailleurs de jeunesse européenne « Stand Together for Tolerance » menée grâce au programme Erasmus +, s'est déroulée à Montbrun-Bocage du 16 au 26 juin 2015.
Cette formation réunissait 24 participants de 6 pays européens : la Lituanie, l'Estonie, la République Tchèque, la Pologne, le Portugal et la France. L'objectif de cette formation était de donner des outils aux participants sur la lutte contre les discriminations en commençant par un travail sur nos propres préjugés et stéréotypes.

Les participants ont réfléchi et travaillé autour de sujets tels que :
- La prison (avec l’association GENEPI),
- La rencontre avec des personnes Roms (« lecture » de livres vivants avec les associations : Défi LocaCité et Rencont'Roms Nous !,
- Découverte et pratique de handisport,
- Discrimination de genre,
- Création et interprétation de scènes de théâtre-forum.
Vous pouvez en savoir plus sur chaque activité en lisant le livret réalisé par les participants lors de cette formation.
Ces 10 jours ont été très intenses et riches en échanges, discussions, débats animés, sujets divers et variés. Mais surtout, des lien forts se sont créés lors de ces 10 jours de rencontres où la dynamique de groupe a permis ces échanges entre tous les participants. Cette formation a permis à chacun de découvrir de nombreux outils de lutte contre les discriminations mais aussi de se poser plein de questions sur nos représentations et de, petit à petit, cheminer vers un monde plus tolérant.

Merci à tous les intervenants et les participants pour cette belle énergie partagée entre tous.


Retour haut de page

Gardons le Jardin !

jardin Ce projet était une initiative jeune initiée par Adèle, Olivier, Romain et Élise. Solafrika les a soutenus dans la mise en place de ce projet.
Ce projet autour du jardin s'est déroulé sur un an entre septembre 2013 et août 2014 et était soutenu par le Programme Européen Jeunesse en Action.
Motivés par l'envie d'approfondir, faire ensemble et faire découvrir autour des activités relatives à la pousse des légumes et aromatiques, ces quatre jeunes sont allés à la rencontre de divers publics (jeunes en difficultés, personnes en situation de handicap, jeunes européens, habitant locaux, enfants des écoles du coin,etc.) afin de créer du lien à travers des activités de jardinage.
Les activités ont été variées : création de terrasse pour la culture, travail de la terre, plantation, travail d'entretien, journée de formation à des technique de maraîchage biologique, cuisiner avec les légumes du jardin, échanges de graines, construction d'une cabane de jardin, contes au jardin et la création d'un cahier de jardinage.
Toute ces activités ont rythmé notre année et nous ont permis de vivre un cycle complet des saisons ainsi que d'impliquer de nombreuses personnes.
Afin de finaliser en beauté ce projet, nous avons fait un petit livret de jardinage et de recettes de cuisine afin de pouvoir réutiliser par la suite tous ces savoir-faire appris pendant ce projet. Ce cahier est téléchargeable ici !
En plus des apprentissages autour du jardin, nous avons été accompagnés par l'équipe de Solafrika sur le montage de projet, la connaissance et l'approche de différents publics, le suivi financier de notre action, etc.
Cette initiative jeune a donc été très bénéfique pour nous quatre mais également pour toutes les personnes impliquées dans ce projet.


Retour haut de page

Alternative Thinking

AT groupe La formation des travailleurs de la jeunesse « Alternative Thinking », menée grâce au programme Erasmus +, s'est déroulée à Bédeille du 25 septembre au 5 octobre 2014.
Cette formation réunissait 25 participants venant de République Tchèque, Pologne, Roumanie, Estonie, Slovénie, Italie et France.
L'objectif de cette formation était de permettre aux participants de découvrir différentes manières d'agir dans notre société. La formation portait aussi sur la question de la citoyenneté européenne. Le but était de permettre aux participants de s'exprimer, exprimer leurs opinions, être entendu, découvrir de nouveaux points de vue, en débattre, etc.
Durant les 10 jours, les participants ont été amené à réfléchir sur de nombreux sujets par des biais différents :
- Clown activiste (avec la Brigade Activiste des Clowns),
- Jeu de rôle autour des comportements en groupe et en société (le jeu de l'île),
- initiation à des méthodes d'action collective non-violente (avec le Centre de Ressources sur la Non-Violence de Midi-Pyrénées),
- réflexion et création autour de projet citoyens.
Les projets citoyens étaient à l'initiative et l'idée des participants. Ainsi de nombreux thèmes ont été abordés :
- les éco-solutions en ville,
- comment décrypter les informations et s'informer intelligemment,
- l'accueil de personnes en situation précaire dans un lieu de vie,
- l'utilisation du cannabis dans diverses industries et sa promotion.
Ces 10 jours ont été très intenses et riches en échanges, discussions, débats animés, sujets divers et variés (allant du problème mondiale des OGM, à la question de la minorité russe en Estonie). Mais surtout, un lien très fort s'est créé lors de ces 10 jours de rencontres où la dynamique de groupe a permis de créer un lien fort entre tous les participants. Leur citoyenneté à la fois européenne et mondiale en a été très certainement renforcée ! Merci à tous les intervenants et les participants pour cette belle énergie partagée entre tous. Et nous espérons qu'un jour vos projets se réaliseront !


Retour haut de page

Practical Ecology II

PEII groupe Cette formation de professionnels de la jeunesse « Practical Ecology II », mené grâce au tout nouveau programme Erasmus +, s'est déroulée à Bédeille entre le 22 juillet et le 1er août.
Pendant 11 jours, 23 participants d'Espagne, de Lituanie, de République Tchèque, d'Italie, de Slovénie, de Pologne et de France se sont réunis pour discuter, échanger, mais aussi faire autour du vaste thème de l'écologie.
L'objectif de la formation était de sensibiliser les participants à l'importance de la promotion d'un mode de vie sain et du respect de l'environnement au sein de la jeunesse européenne.
Ainsi les participants ont pu se former autour de l’assainissement écologique, de l'importance des insectes dans l'écosystème, de la fabrication de produits ménagers écologiques, de l'écoconstruction, la découverte de plante sauvage comestible, etc.
Cette formation était faite pour donner aux participants des outils pratiques qu'ils pourront réutiliser par la suite.
Ainsi les participants ont été initié à :
- la construction de briques en terre,
- la construction de bardeaux en bois,
- la construction d'un four en terre-paille,
- la construction d'un cuiseur solaire,
- la construction de cuiseurs à économie de bois,
- la construction d'un chauffe-eau à bois,
- la création de boucles d'oreilles recyclées (en capsules de bouteilles).
En plus de toutes ces activités, les participants devaient, durant leur séjour, créer un livret technique, que vous pourrez lire ici (en anglais!).

Cette formation a été très intense, de par le groupe, les personnes présentes qui ont pu, chacune à leur façon, apporter au groupe et trouver leur place ; une magnifique cohésion de groupe est née, qui a fait de cette formation un moment qu'aucun d'entre nous n'oubliera ! Merci à tous les participants, et à nos partenaires : Terr'eau, Dès 2 Mains, Anne...


Retour haut de page

DisABILITIES

DisABILITIES groupe Cette formation européenne 4.3, notre première de l'année 2014, s'est déroulée dans notre ferme associative de Bédeille, du 15 au 25 juin !
Trois pays étaient représentés : la France, l'Estonie (association Continuous Action) et la République Tchèque (EYCB). Malgré moins de participants et de diversité culturelle que d'habitude, l'humeur était au beau fixe, et les apprentissages nombreux sur le sujet vaste du handicap !
Le thème global de ce projet était de favoriser l'inclusion des personnes handicapées dans les activités du secteur de la jeunesse, et la société en général. Durant leur séjour en Ariège, les participants ont pu profiter d'une multitude d'activités.
Pour commencer le séjour, et favoriser une bonne dynamique de groupe en apprenant à se connaître aussi sur le plan émotionnel, nous avons démarré avec deux jours d'initiation au Théâtre de l'Opprimé. Au programme : jeux de connaissance, de confiance, de réflexion ; écriture et mise en scène en petits groupes de 4 saynètes de Théâtre-Image traitant le sujet du handicap. Ces saynètes ont été jouées en fin de séjour devant les enfant de l'école voisine de Fabas. Encore une fois, les enfants nous on surpris car ils ont fait preuve de beaucoup d'intelligence, de tolérance, et ont trouvé des choses cachées dans les saynètes auxquelles nous n'avions même pas pensé !
Après ces deux jours forts en émotion, place aux HandiSports ! Durant une journée, les participants ont pu découvrir, avec l'aide de Cécile, notre intervenante, divers sports adaptés à différents handicaps. A savoir : volley adapté (en fauteuil), sarbacane, tir à l'arc, boccia (pétanque adaptée), torball. Merci à la mairie de Martres-Tolosane de nous avoir gracieusement prêté leur salle de sports !
Nous avons eu le plaisir d'accueillir une ergothérapeute estonienne qui, durant une journée, nous a expliqué en quoi consistait son travail. Le matin était théorique et portait sur l'explication des divers handicaps, physiques, mentaux et psychiques avec lesquels Britta est amenée à travailler. L'après-midi a été consacrée à des exercices pratiques où nous nous mettions dans la peau d'une personne handicapée ou de son accompagnateur. Nous avons ainsi pu apprendre les bons gestes et les bonnes postures à adopter, et nous mettre à la place d'une personne handicapée. Merci Britta !
Ensuite, nous avons visité un Établissement et Services d'Aide par le Travail (ESAT) à Mercenac, qui accueille des travailleurs handicapés mentaux. Nous avons été accueillis par le directeur de l'établissement, qui nous a d'abord expliqué le fonctionnement propre aux ESAT en général et à celui-ci en particulier. Nous avons été visiter les ateliers de travail, et nous avons pu rencontrer certains salariés. Pour finir cette rencontre, nous avons été déjeuné au restaurant du foyer, où la section cuisine nous a régalés d'un très bon repas !
Durant la fin de la formation, les participants ont joué au jeu du « débat mouvant », ont participé à un dîner dans le noir, et ont rencontré à Pamiers diverses organisations travaillant en lien avec le handicap (Pourquoi pas Moi ? et l'APF).
Cet échange, marqué du signe de la convivialité, nous ont vraiment appris beaucoup de choses, autant pratiques, que théoriques ou humaines ! Merci à tous les participants, à nos partenaires européens et français, de votre gentillesse, votre bienveillance et votre bonne humeur !

Vous pouvez feuilleter le livret réalisé par les participants durant leur séjour, en cliquant ici !


Retour haut de page

Melting'Potes

Melting'Potes Melting'Potes, ça faisait longtemps qu'on avait envie de faire des ponts entre les différentes activités de Solafrika et notamment d'intégrer des jeunes, que l'on accueille habituellement sur nos chantiers pédagogiques, sur des projets européens ! Et c'est chose faite avec Melting'Potes !
On a un peu adapté la formule cette fois ci. L'échange s'est déroulé pendant une semaine et en français et en arabe ! En effet, nos partenaires était belges (La Baraka) et marocains (Safar).

Les jeunes était au nombre de 16 et avait entre 16 et 21 ans et sont venus sur le lieu de Chemin Faisant(une association partenaire qui ont un lieu d'accueil vers Ste-Croix Volvestre), du 26 juillet au 1er août 2016.

Pour les activités, nous avons fait appel aux compétences de nos différentes associations :
- un atelier vidéo où les participants ont créé de toute pièce un court-métrage que vous pouvez voir ici,
- un atelier de peinture,
- un atelier de construction de nichoirs à oiseaux.

L'échange nous a aussi permis de découvrir l'environnement local par la visite de marché et des activités de pleine nature. Et bien sûr, un super échange interculturel à travers des soirées culturelles et aussi des discussions et débat autour des notions de culture et d'identité.

Vous pouvez voir une petite vidéo qui représente bien quelques activités et la super ambiance de cet échange, en cliquant ici !

Et vous pouvez également lire le livret retraçant l'échange et créé par les participants ici ! Bonne lecture !

Un peu court mais intense ! C'est le début d'une aventure qui aura sûrement une suite, à suivre…
Un grand Merci à Catherine et Fouad de La Baraka et à Mouna et Zak de Safar et surtout à tous les magnifiques participants !


Retour haut de page

Citiz'Action

Citiz'Action groupe L’échange « Citiz’Action », qui s’est déroulé du 30 novembre au 9 décembre, vient de prendre fin !
L’échange a eu lieu à Ercé, au Gîte La Comté, avec une magnifique vue sur les Pyrénées enneigées !
Six pays étaient présents lors de Citiz’Action : la France, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, la Bulgarie et l’Estonie.
Cet échange sur la citoyenneté européenne, et les différents modes d’action qu’a à sa disposition la jeunesse européenne, a été riche en échanges de points de vue et en découverte mutuelle !
Les participants ont pu travailler avec le Collectif « Merci Qui ? » sur du détournement de campagnes de pub, afin de réfléchir à la place de la publicité dans nos sociétés, et les moyens citoyens que nous avons de nous libérer de celle-ci. Nous sommes également allés visiter le squat du CREA, à Toulouse, qui accueille des familles immigrées sans-papiers à la rue. Nous avons également eu le plaisir d’accueillir les intervenants de la radio "La Locale" de Saint-Girons, qui ont guidé les participants dans la construction, l’enregistrement et le montage de chroniques radios sur le thème de leur choix. Cette émission sera diffusée sur les ondes de La Locale, et très bientôt podcastable sur leur site internet, et sur le nôtre ! De plus, les participants ont eu la matinée de libre au marché de Saint-Girons, et ont pu découvrir l’artisanat et les produits locaux de notre belle Ariège, avant d’aller visiter la cité médiévale de Saint-Lizier. Enfin, la dernière matinée a été consacrée aux monnaies complémentaires, leurs objectifs, et la manière concrète de les mettre en place.
Cet échange a été énormément riche en discussions et débats, au vu du thème du projet. Nombre de points de vue ont été échangés, des alternatives abordées, et nous avons pu, lors des soirées de présentation culturelle, entrevoir la manière dont chaque pays vit, créé, mange, danse et chante !
Nous mettrons, dès que l’émission sera terminée, le lien pour pouvoir écouter ces belles chroniques radiophoniques que les participants nous ont offertes !


Retour haut de page

Art'Up

art up groupe Le projet 4.3 « Art’Up » s’est déroulé du 1er au 10 octobre 2013, à BEDEILLE, dans la ferme associative Solafrika ! 10 jours avec 23 participants, des roumains, des tchèques, des français, des portugais, des polonais et des estoniens !
Le thème de cette formation était d’explorer différentes sortes d’art, et de pouvoir s’en saisir ensuite pour organiser des activités avec des publics divers et variés.
Les participants ont ainsi pu découvrir le Théâtre de l’Opprimé (outil participatif de résolution de conflits) ; pratiquer le chant, et plus particulièrement le sound-painting (langage gestuel qui permet de donner vie à une composition musicale en temps réel) ; pratiquer la peinture et créer une fresque collective haute en couleurs…
Nous sommes également partis à Toulouse pour visiter le musée des Augustins, et nous nous sommes essayés au difficile exercice de la photographie au marché de Saint-Girons.
Tous ces exercices et nouveaux savoirs ont ensuite été valorisés devant les enfants de l’école de Fabas, petit village proche de Bédeille. Nous leur avons présenté l’intégralité des œuvres créées durant le séjour. Pour la deuxième fois, les enfants ont étonné le groupe, par leur vivacité, leur tolérance et leur intelligence !
Une fois de plus, pari réussi en ce qui concerne la dynamique de groupe ! Les jeunes présents ont tous fait preuve d’une intense et bienveillante ouverture d’esprit, et de beaux moments ont pu être partagés tous ensemble !
La petite vidéo relatant la représentation à l’école de Fabas est maintenant disponible ici !


Retour haut de page

Practical Ecology

Practical Ecology Groupe Cette formation européenne de type 4.3 s’est déroulée du 14 au 24 juillet 2013, dans la ferme associative de Solafrika, à BEDEILLE (09).
Pendant 10 jours, 23 jeunes de Roumanie, République Tchèque, Slovénie, Portugal et France sont venus pour réfléchir ensemble à comment vivre de manière plus respectueuse de l’environnement au quotidien, et se former à la fabrication de différents systèmes économes en énergie ou ayant un faible impact écologique lors de leur construction.
Ainsi, les participants ont pu se former à la construction de fours à pain en terre et paille, de cuiseurs à économie de bois, d’une cabine de toilettes sèches ou d’un système de production de biogaz à partir de purin.
Nous avons également réfléchi sur la manière de se déplacer, et pour mettre cette réflexion en pratique, nous nous sommes rendus à vélo visiter une ferme biologique et échanger avec l’agriculteur.
Au programme de cette formation également : de la poterie, un atelier de land-art, et une ballade-cueillette pour aller découvrir les plantes sauvages comestibles locales.
L’un des objectifs de cette formation était également de créer une cohésion de groupe propice à la solidarité et à la découverte d’autres cultures. Pari réussi, puisque les jeunes se sont tous montrés très enthousiastes et curieux lors des soirées culturelles organisées par chaque groupe !
Les participants ont également créé un « livret technique » qui récapitule toutes les étapes de construction des systèmes économes en énergie et les différents ateliers auxquels ils ont pu participer durant leur séjour.
Le livret technique est à présent téléchargeable ! Cliquez ici !


Retour haut de page

Handi Change II

handi Change Groupe L’échange européen « HandiChange II » s’est déroulé dans la ferme associative de Solafrika, à BEDEILLE (09), du 15 au 25 juin 2013.
Pendant 10 jours, il a réuni 28 jeunes de Slovénie, République Tchèque, Estonie, France et Portugal.
« HandiChange II » s’est construit suite à l’enthousiasme montré par nos partenaires lors du précédent échange européen « HandiChange », qui réunissait des sourds, des malentendants et des personnes valides.
Cette fois-ci, nous avons choisi de nous confronter à un autre type de handicap : le handicap visuel. Des personnes aveugles et malvoyantes ont fait partie intégrante du groupe de jeunes participants.
Tout au long du séjour les activités proposées ont créé une forte cohésion de groupe. Les participants se sont montrés bienveillants les uns avec les autres, l’écoute et l’humour étaient au rendez-vous pendant 10 jours !
Nous avons pu découvrir le Théâtre de l’Opprimé, outil participatif qui permet de mettre en lumière des problèmes de société et d’y trouver collectivement des réponses. 4 saynètes ont été créées, avec pour thème le handicap et les problèmes rencontrés par une personne handicapée au quotidien. Ces quatre saynètes ont ensuite été jouées devant les enfants de l’école de Fabas, qui nous ont surpris par leur sérieux, leur vivacité d’esprit et leur altruisme !
Les autres activités nous ont confrontés directement à ce qu’était la vie d’une personne déficiente visuellement : équitation, thorball, cécifoot, repas dans le noir, rencontre avec une association de Pamiers qui travaille sur le thème du handicap visuel…

La vidéo réalisée par Anne Gardes durant le séjour est maintenant disponible ici !
Et il y a même une version anglaise !

Pour contacter notre super copine réalisatrice, allez sur sa page Viméo !


Retour haut de page

Local solutions for Global Development

Présentation Solafrika « Local Solutions for Global Development » se veut être un laboratoire d’expériences et de savoirs. Ce projet a permis à des jeunes de parler des différentes alternatives liées à la Décroissance et en expérimenter un certain nombre. Nous avons vu à quel point il est important d’avoir un développement personnel qui tend vers un maximum d’autonomie afin d’arriver à créer une Union, une Solidarité qui soit la plus globale et la plus intelligente possible.
Il portait sur les Alternatives Locales favorisant une prise de conscience et visant un développement plus durable et solidaire au niveau local, national, européen et international.
Les objectifs généraux du projet étaient de créer une dynamique de groupe propice à la solidarité et à la coopération; de favoriser la réflexion autour des alternatives locales, mises en commun à l’échelle Européenne; et de créer un support d’information et de diffusion autour des alternatives expérimentées et/ou discutées au cours de l’échange.
Ainsi, nous avons partagé au cours de ce projet des méthodes d’artisanat telles que la fabrication de pain, de confiture ou de conserves, testé également les techniques de fabrication de cosmétiques, la fabrication de fours à pain et de séchoirs solaires, l’utilisation de toilettes sèches et de douche solaire, etc. Pour ensuite réunir toutes ces techniques dans un « carnet de bord » mis en place par les participants au cours du séjour et qui est destiné à faire un récapitulatif pour les participants mais également un support d’information disponible à l’échelle internationale (écrit en Anglais) pour tout public.
Télécharger tout de suite le livret ici (version anglaise seulement!): Little Steps for Bigger Changes
Ce projet se déroulait du 19 au 29 Juin 2012 à Bédeille, dans un petit village de l’Ariège. Il rassemblait 20 participants et animateurs de trois pays de l’UE (ou demandeurs de l’adhésion à l’Union européenne): Turquie, République tchèque et France.
A télécharger aussi, la version anglaise du jeu de la ficelle / the string game
Suivez le petit lien journaliste par ici!


Retour haut de page

Afterwards

Tipi de Katy! Cet échange s'est déroulé du 21 au 31 mai 2012 à Bédeille, dans un petit village de l'Ariège en France. Il rassemblait 16 participants et animateurs de trois pays de l'UE (ou demandeurs de l'adhésion à l'Union européenne): Grèce, Turquie et France.
Le projet "Afterwards" a permis à des jeunes de s'interroger sur le devenir des choses... Que devient ma bouteille d'eau en plastique une fois que je l'aie vidée ?...Et qu'en est-il pour ma peau de banane ou mon chargeur de téléphone? Une question également s'est posée sur l'avenir : que puis-je faire pour ce monde où tout est jetable et où l'on jette tout sans trop se poser de questions?
Nous avons abordé au cours de ce projet la problématique de la production des déchets et de ce que l'on en fait ensuite... ici et ailleurs.
Les objectifs généraux du projet étaient :
- Sensibiliser à la production des déchets en Europe et dans le monde, et aux répercutions que cela engendre.
- Donner des pistes de réflexions et d'actions visant à améliorer la gestion des déchets et à aborder ceux-ci de façon différente.
- Développer la solidarité entre les jeunes de différents pays sur une problématique mondiale et encourager la tolérance entre les différentes cultures.
Pour cela nous avons mis en place diverses activités telles que du Land Art, un repas objectif 0 déchets, des discussions autour des cycles des déchets dans les différents pays d'Europe, etc. Nous avons vu différentes pistes à exploiter pour redonner de la vie à nos déchets et les considérer autrement.


Retour haut de page

Handi Change

groupe au foyer du MontcalmRéalisé aussi avec le support de l'Union Européenne dans le cadre du "Programme Européen Jeunesse en Action", notre projet, intitulé "Handi Change", avait parmi ses objectifs la sensibilisation et le partage des connaissances envers le handicap et la façon dont il est géré dans les différents états qui ont pris part à l'aventure.
30 participants provenant de Slovénie, Turquie, Pologne, Italie et France, parmi lesquels des jeunes sourds qui ont contribué à redéfinir et finalement supprimer les frontières entre "handicap" et "norme". Pendant ces dix jours passés ensemble au gîte des Oustalous aux Cabannes, du 12 au 22 Avril, les jeunes ont eu l'opportunité de se connaitre et d'approfondir leur savoir sur les autres cultures, en réfléchissant à l'importance de l'intégration sociale et la valeur de la communication.
En effet, l'interaction entre participants entendant et mal entendant et les difficultés pour tous de s'exprimer en anglais et communiquer tout simplement, ont fait de cet échange une expérience particulièrement significative. La satisfaction finale de pouvoir se comprendre est un des résultats que les jeunes ont atteint avec une certaine ouverture d'esprit, des débats et les activités proposées. Parmi elles, la réalisation d'une vidéo a permis de libérer l'imagination et la créativité des participants en traitant le thème de l'inclusion et de la difficulté à communiquer.
La richesse des rencontres est à l'ordre du jour dans tous les projets PEJA, mais dans "Handi Change", la visite organisée au foyer occupationnel du Montcalm a éveillée des sentiments profonds pour tous. Une journée de peinture tous ensemble a été une façon ingénieuse pour concrétiser et mélanger l'enthousiasme européen avec l'esprit d'initiative des résidents.
Enfin, le projet, résultat d'un grand effort de l'équipe de l'association Solafrika, a positivement dépassé toutes les attentes. A la fin, il n'y avait plus de barrières culturelles ni de limites à la communication entre les jeunes, ni entre le monde du handicap et celui de la "norme" qui se sont fondus en une seule réalité... que l'on espère vivement pouvoir exporter dans toute l'Europe!
Découvrez 4 petits courts métrages réalisés par les participants pendant le séjour:
- "Meeting in the corridor"
- "The distributor of language"
- "Interview with vampires"
- "Billy's dream"
Suivez le petit lien journaliste par ici!

Giga au foyer du MontcalmEt encore mieux:

"LA PAROLE EST UN SIGNE"

Regardez en ligne le film (30 min) réalisé lors de ce séjour européen... N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus!



Une version anglaise est disponible aussi!
"WORD IS A SIGN"


Retour haut de page

Living Together and Non Violence II

groupe à ErcéLe projet "Vivre ensemble et non-violence II" (Action 3.1 du Programme Européen Jeunesse en Action) s'est inscrit dans la continuité du projet organisé autour de la mmême thématique l'an dernier avec des partenaires européens (Action 1.1). Il voulait amener à "l'amélioration de la participation active des jeunes et développer dans l'esprit de chacun la notion de "vivre ensemble" dans le même monde avec toutes ses différentes cultures, religions, etc." Ce second projet a eu pour volonté de reprendre ces objectifs mais en les concrétisant par la production collective d'un outil de sensibilisation à la non violence.
Les objectifs principaux du projet, en plus de favoriser l'échange, la coopération et une dynamique de groupe entre les participants, étaient d'amener les jeunes à une réflexion sur les discriminations et sur le "vivre ensemble".
Ils ont créés un support pédagogique qui servira pour de futurs ateliers de sensibilisation. Ce support est adapté pour une utilisation à l'échelle européenne, mais aussi pour nos partenaires voisins. Il a été déjà testé par les élèves de l'école du village où se déroulait la rencontre pendant l'échange.
Cet échange de jeunes s'est déroulé à Ercé (09) en France, au gîte La Comté qui nous a ouvert ses portes pendant dix jours du 29 février au 10 mars 2012. Il impliquait 26 participants et animateurs issus de 3 pays programme (la Roumanie, l'Estonie et la France) et de 2 pays partenaires voisins (le Maroc et la Serbie).
Suivez le petit lien journaliste par ici!


Retour haut de page

Back to the Roots

groupeCe projet était aussi de type : "Echange de jeunes Européens", Action 1.1 du Programme Européen Jeunesse en Action, intitulé "Back to the Roots", et s'est déroulé à " La Borieta del Prat ", dans le petit village de Pratviala, situé au coeur de l'Aubrac, haut plateau semi-désertique Français.
Cet échange a été réalisé dans le but de faire découvrir une zone rurale à des jeunes venus des 4 coins de l'Europe, pour y découvrir une nature tout à fait sauvage, être sensibiliser aux richesses naturelles de la planète et aux enjeux environnementaux mondiaux qui en découlent. Cela a été l'occasion de se poser la question de l'exode rural, l'origine, les causes et les conséquences dans cette zone, comment chacun l'aborde dans son propre pays, et ce qu'il en est au niveau Européen. Mais aussi, ces jeunes ont participés à des petits travaux de réhabilitation de ce village, comme la réfection d'un four à pain, en y apprennant quelques bases d'éco-construction.
Pendant 10 jours, 20 participants venus de Turquie, d'Italie, d'Autriche et de France se sont réunis pour échanger sur leurs cultures tout à fait différentes, découvrir l'Aubrac, ses histoires, coutumes, traditions, spécialités et trésors qui se cache dans ce " Désert ", être sensibiliser aux travaux manuels, ainsi que partager une vie simple dans un environnement sain, tous ensemble.
Les résultats sont encore une fois plutôt positifs ! Malgré une météo très mitigée, et même beaucoup trop pour des jeunes auxquels nous demandions aussi de grandes capacités d'adaptation à un mode de vie "allégé" en confort moderne...
Suivez le petit lien journaliste par ici!


Retour haut de page

Art For Eco Solidarity Tourism

Denis et EduDans le cadre d'un projet de tourisme éco-solidaire, l'association Solafrika participait à la reconvertion et au réaménagement d'un bus. Ce dernier à commencer en mai 2011 d'intervenir sur des événenemts pour la sensibilisation au tourisme solidaire par le biais de théatre forum, et autres interventions en France dans la région Midi-Pyrénées pour le moment sur des ateliers spécifiques : mobilité à vélo, économie d'énergies, appui aux structures de tourisme solidaire par du conseil en développement approprié, etc.
Le thême de notre échange de jeunes Européens, était de participer à l'élaboration de la sensibilisation nécessaire aux objectifs de cette caravanne sur le tourisme solidaire, et par ce biais là, à la sensibilisation aux problèmes planétaires. L'idée était de créer des supports structurels et artistiques sur cette thématique en plusieurs langues : Français, Anglais, Espagnol et Arabe afin de bien placer ce projet dans un cadre de citoyenneté européenne. En effet, il est prévu que ce bus, les années suivantes traverse l'Europe et les pays d'Afrique du nord pour de la sensibilisation sur ce type de tourisme.
Ce projet a permis de développer la réflection de tous les participants sur le tourisme responsable, solidaire, équitable et les effets bénéfiques qu'il peut procurer aux hôtes comme aux voyageurs à contrario du tourisme de masse. Il développerra aussi le côté créatif des participants, l'occasion de découvrir une riche partie des cultures représentées.
Cet échange, multilatéral, s'est effectué sur 10 jours, avec la participation de 4 pays : Espagne, Estonie, Turquie et France dont un leader et 5 participants pour chacune des organisations. Il a au lieu dans le Lauragais, dans les locaux de l'association " Lîle " (30kms de Toulouse) au bord du canal du Midi.
Suivez le petit lien journalistique par ici!
Vous pouvez aussi voir la VIDEO! réalisé par Ali, jeune Turc ayant participé au projet, avec l'aide de tous ses co-participants.


Retour haut de page

Living-Together and Non-Violence

TurquieLe projet "Vivre ensemble et non violence" a été fait pour améliorer la participation active des jeunes et développer cette notion dans nos têtes de " vivre ensemble " dans le même monde avec toutes ces différentes cultures, religions, etc.
L'objectif principal était de fabriquer, en groupes de participants mélangés, des supports de jeux ou d'animations au sujet de la discrimination et de la non violence.
Ce projet a eu lieu dans une zone rurale, dans le sud de Toulouse, près des Pyrénées, sur la commune de Lesponne avec une journée tous ensemble en promenade dans la montagne. Les pays participants étaient la Turquie, l'Estonie, l'Italie, la Slovaquie et la France avec dans chacun des pays un leader, (plus un pour la France pour aider à la technique et logistique) et cinq jeunes, quatres pour l'Estonie. Soit 30 personnes impliquées dans cet échange d'une durée de 10 jours.
Suivez le petit lien journaliste par ici!


Retour haut de page

Eco-Citizenship

danse irlandaise Dans l'envie de participer au Programme Européen Jeunesse en Action, nous souhaitions organiser un échange de jeunes " Eco citoyenneté " dans la Vallée de la Barousse (région Midi-Pyrénées) au mois de juillet 2010 pendant sept jours.
Le projet était multilatéral, composé de quatre pays : France, Irlande, Turquie, et ...Espagne!? Bah non! Ils nous abandonnés...
Nous nous sommes appuyer sur le milieu naturel pour développer nos activités (découverte du milieu montagnard, course d'orientation, etc.) dans le but de sensibiliser aux énergies et au développement durable. Ensuite nous avons proposé la réalisation d'un projet de construction de cuiseurs à économie de bois dans le but d'équiper des refuges en moyenne montagne, ce qui a favoriser la participation de chacun. Des jeux coopératifs, des ateliers de travail et des débats étaient partagés afin d'aider les échanges et la compréhension entre les participants, dans le but d'obtenir une synergie commune. Cet échange s'est articuler autour de trois axes : l'environnement, la citoyenneté, la solidarité.


Retour haut de page


Projet séchoir avec Fla-kultur

chantier fla-fulturLes 15 et 16 août 2008, 2 membres de Solafrika, Julien Schira et Pierre Régnier, sont intervenus sur un échange de jeunes Européens organisé par l'association Flakultur à Cologne (32). Le principe de ces échanges est de réunir des jeunes (16-24ans) issus de différents pays autour d'une thématique. Sur cet échange, 4 pays étaient représentés : la Pologne, l'Autriche, l'Italie et la France sur la thématique du recyclage. Solafrika est intervenue sur le thème de l'économie d'énergie et l'utilisation d'énergies alternatives. 2 ateliers étaient proposés : fabrication de cuiseurs à économie de bois et d'un séchoir solaire à fruits et légumes. 4 petits cuiseurs, 1 gros et 1 séchoir solaire ont été fabriqués durant ces 2 jours. Le but était que chaque pays reparte avec un petit cuiseur, les gabarits et le manuel de fabrication. Le gros cuiseur a servi pour la préparation du dernier repas collectif, avant de partir en démonstration avec le séchoir sur le festival d'Emmaüs Montauban (82) du mois de septembre. Ces ateliers (dispensés en anglais... Europe oblige !!!) ont permis à ces jeunes de découvrir des systèmes alternatifs de cuisine ou de séchage réalisés quasi entièrement avec des matériaux de récupération.

Retour haut de page